• nl
  • fr
  • de
  • en
  • Église Saint-Paul

    Un bijou baroque dans un écrin gothique

    L’église de Saint-Paul, située à proximité de l’Escaut, est radieuse. Autrefois l’église du couvent des dominicains, elle est aujourd’hui une église paroissiale animée. Saint-Paul est le seul lieu au monde où sont réunis des tableaux des maîtres anversois Rubens, Van Dyck, Jordaens dans l’édifice même pour lequel ils ont été réalisés. L’église comprend plus de 50 tableaux, 200 magnifiques sculptures, du mobilier prestigieux, un orgue grandiose. À l’extérieur, le jardin Calvaire restitue la Passion du Christ et sa résurrection dans toute leur dimension dramatique et épique. Les jours de fête, les messes musicales donnent à cette église une résonance toute particulière.

    Adresse

    Veemarkt
    2000 Anvers

    Entrées

    L’église est libre d’accès.

    Pour une visite du trésor, une contribution volontaire est très appréciée.

    Le trésor est libre d’accès pour détenteurs de la Antwerp City Card.

    Heures d’ouverture *

    avril – octobre :
    tous les jours : 14.00 – 17.00 h
    novembre – mars :
    samedi et dimanche : 14.00 – 17.00 h

    * Les heures d’ouverture sont sous réserve et peuvent être modifiées en raison de circonstances de nature liturgique.

    Célébration de l’Eucharistie

    Dimanche et jours de fête à 10.30 h

    Messes avec orchestre – messes avec orgue – messes accompagnées de solistes (chant ou instrumental) – chants grégoriens

    Vous trouverez davantage d’informations sur les activités pastorales et paroissiales ici : http://sintpaulusantwerpen.be

    Accessibilité

    à pied : de la gare d’Anvers-Central, il faut compter environ 25 minutes de marche.
    à vélo : station velo n° 50 (Klapdorp), 49 (Tolhuis) et 58 (Noorderterras). Plus d’informations sur www.velo-antwerpen.be
    en voiture : il y a différents parkings publics à proximité, entre autres, le Parking Scheldekaaien Noord.
    Attention : veuillez tenir compte du fait que tout le centre-ville d’Anvers est désormais une zone à basse émission. Vous trouverez davantage d’informations sur www.slimnaarantwerpen.be/LEZ
    en transport public : l’église est accessible avec le tram 7 (direction Eilandje – halte Klapdorp).

    Planifiez votre itinéraire sur Google Maps

    Contact

    Sint-Paulusstraat 22
    2000 Anvers

    admin.kfsp.caroline@skynet.be
    tel. + 32 (0)3 231 31 48
    www.sintpaulusantwerpen.be
    facebook | instagram

    Pour les visiteurs individuels

    avril – octobre
    tous les jours : 14.00 – 17.00 h
    novembre – mars
    samedi et dimanche : 14.00 – 17.00 h

    • en néerlandais, français, anglais et allemand
    • gratuit et sans inscription

    Pour les groupes

    • en néerlandais, français, anglais et allemand
    • 85 € par groupe pour une visite guidée de maximum deux heures
    • maximum 20 personnes par groupe

    L’offre de visites guidées comporte aussi des visites pour écoles ainsi que pour aveugles et malvoyants.

    Il est impératif de réserver. Lors de la réservation, on peut convenir d’un arrangement sur mesure.

    Info et réservations : sintpaulusvrienden@proximus.be ou +32 (0)3 232 32 67

    Surprise

    Dans l’ancien quartier des marins d’Anvers, l’église Saint-Paul est un phare. Il vous y attend une surprise d’envergure et une expérience intense : la richesse artistique de l’église (un ensemble somptueux), le silence en plein cœur de la ville d’Anvers, l’activité paroissiale dynamique.

    D’église de couvent à église paroissiale

    L’année 1571 est importante dans la vie de l’église Saint-Paul. Près de trois siècles après l’achèvement de la première modeste église, la nouvelle église est inaugurée. Plus grande et plus en hauteur, car l’ancienne église était inondée lors des grandes marées.
    L’église fait partie du plus grand couvent de dominicains ou frères prêcheurs. Ils se sont établis à Anvers dès les années 1240 afin de répandre la vraie foi. En 1796, les autorités françaises ferment le couvent et quelques années plus tard l’église Saint-Paul devient une église paroissiale. Entre-temps, son mobilier reste épargné. De même qu’en 1968, lorsqu’un incendie dévastateur frappe l’église. Elle a été restaurée depuis.

    Lumière et espace

    L’église Saint-Paul est une construction gothique, mais son mobilier et ses œuvres d’art datent principalement du XVIIe siècle baroque, tout comme l’étonnant couronnement de la tour lanterne. Le portail respire aussi le baroque. Le remarquable effet de profondeur qu’on observe dans l’église est produit, entre autres, par le très long chœur. La lumière et l’espace y jouent leur jeu virtuose dans une savante harmonie de gothique austère et de baroque dynamique.

    Trésor

    Depuis 2001, il est possible de visiter le trésor de l’église qui contient des pièces dont les origines s’étendent sur une période de huit siècles. Ce qu’on y admire provient en partie de l’ancien couvent des dominicains, mais aussi de l’église anversoise disparue Sainte-Walburge et de deux siècles de fonction d’église paroissiale. Hormis d’éblouissants trésors d’église en or sertis de diamants, on y découvre des témoignages de paroissiens pieux.

    Découvrez davantage sur l’histoire de l’église (topa.be)

    Dans l’église Saint-Paul, on peut admirer l’ensemble riche et harmonieux que les peintres, sculpteurs et ébénistes y ont réalisé. Dans un intérieur merveilleusement baigné de lumière et rempli de mouvement riche en fantaisie.

    Cinq pièces maîtresses

    1. Une série de chefs-d’œuvre de peintres magistraux

    Qui observe avec attention, remarque à plusieurs endroits des rosaires, le chapelet de prière des fidèles catholiques. Il y a une raison à cela : le pape Pie V, un dominicain, attribue la victoire de la flotte hispano-vénitienne sur les forces navales turques lors de la bataille de Lépante, en 1571, au pouvoir du rosaire – la récitation de quatre chapelets d’oraison consacrés à Marie. Cette même année est fondée à Anvers la confrérie du Saint-Rosaire, qui existe toujours à ce jour.
    Ce sont ses membres, entre autres, qui financent vers 1617 une série cohérente de quinze tableaux d’exception par onze maîtres anversois, parmi lesquels Rubens, Van Dyck et Jordaens. Ces pièces sont encore accrochées aux emplacements pour lesquels les peintres les ont réalisées et représentent respectivement cinq moments joyeux, tristes et triomphants de la vie de Marie.

    2. Foi et vérité

    En 1670, Peter I Verbrugghen et son fils achèvent le maître-autel en marbre, un monument en noir et blanc, les couleurs des dominicains : le blanc symbolise la pauvreté qu’ils ont choisie, le noir représente le deuil et le chagrin à cause de la nature pécheresse de l’être humain. La foi et la vérité sont des notions capitales pour les pères. C’est aussi ce que représentent les deux personnages en haut.

    3. Chefs-d’œuvre de la sculpture sur bois

    Comment représenter le combat du bien et du mal en chaque être humain ? Le repentir et la pénitence ? Regardez les dix confessionnaux de Peter I Verbrugghen et son atelier (1658-1660). Ils stimulent votre imagination, ne serait-ce qu’avec les quelque 500 angelots et leurs attributs. Ils vous mettent d’emblée en joie (malgré tous vos péchés). Sans parler des quarante personnages grandeur nature.

    4. Orgue d’envergure européenne

    Il faut absolument écouter le prestigieux orgue, un exemplaire européen prodigieux. On peut, par exemple, l’entendre résonner lors des messes musicales célébrées les jours de fête dans l’église Saint-Paul. Le buffet d’orgue est aussi l’œuvre de Peter I Verbrugghen qui l’a sculpté dans les années 1650. L’instrument lui-même a été modifié à plusieurs reprises, entre autres, vers 1730 par le grand facteur d’orgues, Jean-Baptiste Forceville.

    5. Théâtre silencieux en plein air : le jardin du Calvaire

    Cette œuvre de groupe théâtrale, cette mise en scène figée en plein air date de la première moitié du XVIIIe siècle. Elle ne compte pas moins de 63 statues grandeur nature ainsi que neuf reliefs. L’apogée est le Calvaire, un rocher artificiel. La mort du Christ sur la croix et sa résurrection du tombeau constituent la quintessence de la foi chrétienne.

    Découvrez davantage sur l’abondante collection de l’église (topa.be)

    X